Home » Analyses et productions » Lancement de la plateforme Le.taxi

Lancement de la plateforme Le.taxi

Début octobre, le secrétaire d’Etat aux transports Alain Vidalies a lancé officiellement la plateforme le.taxi, un registre recensant en temps réel la géolocalisation des taxis disponibles afin de permettre à des applications de proposer des commandes de taxi sur la base de ces données.

  •  Pourquoi ce projet ?

Il s’agit en fait de l’application de l’article 1 de la loi Thévenoud d’octobre 2014 qui « institue un registre national recensant les informations relatives à l’identification, à la disponibilité et à la géolocalisation des taxis ». Selon Thomas Thévenoud, l’objectif de ce registre est de permettre au taxi de « profiter pleinement des nouvelles technologies pour investir le marché de la maraude électronique, augmenter son activité et valoriser sa licence ».

  •  Y a-t-il une appli « Le.Taxi » ?

Non mais toutes les applis qui le souhaitent peuvent utiliser les données du registre pour proposer un taxi à leurs utilisateurs. Ces derniers ont ainsi le choix entre, par exemple, les applis TaxiLoc, Triperz ou TedyCab. Certaines centrales radio possédant déjà leur propre appli ont également choisi de rejoindre le projet –c’est par exemple le cas de G7 ou Alpha Taxis à Paris.

Comme pour les applis existantes des centrales radio, le client se géolocalise et se voit proposer un taxi parmi ceux qui se trouvent autour de lui. Il peut ensuite évaluer la course en ligne. Le paiement se fait en revanche uniquement à bord du véhicule (en espèce ou par carte, puisque tous les taxis doivent être équipé d’un terminal de paiement électronique).

trjhwfd

Capture d’écran du site Le.taxi réalisée en octobre 2016

  • Combien ça coûte ?

Le prix est le même que n’importe quelle course en taxi. Et comme lorsqu’on hèle un taxi directement dans la rue, il n’y a pas de frais d’approche (le taxi est considéré comme « hélé électroniquement » et non « réservé »).

  •  Quels sont les premiers résultats ?

D’après Alain Vidalies,  « 7 000 chauffeurs dont 4 000 à Paris » se sont déjà inscrits sur la plateforme. Et d’après les statistiques fournis par la plateforme, entre 2 500 et 3 000 taxis se connectent au registre chaque semaine. Le projet a pour l’instant été lancé à Montpellier, Marseille, Aix-en-Provence, La Rochelle, Rennes et Paris et le sera prochainement à Niort et Lyon. A terme, l’objectif est que tous les taxis de France puissent s’inscrire, sur la base du volontariat.

Néanmoins, toujours d’après les statistiques disponibles, sur les quelques 19 000 courses demandées, seules 3 500 avaient été effectivement réalisées, ce qui semblerait signifier que de nombreux chauffeurs n’acceptent pas les courses demandées –sans qu’il nous soit pour l’instant possible de comprendre ce phénomène.

FacebookTwitterGoogle+TumblrPartager

Un commentaire

  1. Alain Vidalies, secretaire d’Etat aux Transports vient d’officialiser le lancement de la plateforme Le.Taxi qui permet de reserver une voiture en un clic. En reponse, Uber annonce une fonction de reservation et Chauffeurs Prives relance son programme fidelite.

Répondre à Dedicated servers Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>